Plusieurs activités prévues en 2022 pour impacter encore plus la SRAJ dans l’Atacora

ROLCC

Le Chef Service de la Planification Familiale et de la Recherche en Santé, de la Direction Départementale de la Santé de l’Atacora, Espérance Dématé, faisant, lors d’une récente communication, le point de mise en œuvre des activités prévues en 2021 sur la santé sexuelle et reproductive des adolescents et jeunes de ladite direction, a révélé les perspectives en la matière pour 2022.

Selon le Chef Service, cette année, la Direction Départementale de la Santé de l’Atacora, à travers son Service de la Mère et de l’Enfant, entend former plusieurs acteurs sur les procédures opérationnelles standards de violences basées sur le genre et sur les services de la santé sexuelle et reproductive adaptés aux jeunes. Il sera aussi question, confie-t-il, de mettre à niveau semestriellement 25 infirmières, infirmiers, Sage-femme, techniciens  de l’action sociale en santé sexuelle et reproductive des adolescents et jeunes.

Espérance Dématé, a aussi parlé de l’organisation des semaines santé au profit des adolescents et jeunes et des séances conjointes de réflexion et de mise en place d’un système de référence et de suivi des cas de grossesses en milieu scolaire. Aussi, a précisé le Chef Service de la Planification Familiale et de la Recherche en Santé, la direction a planifié un atelier annuel départemental de partage de connaissances sur les activités de la SRAJ et une tournée de supervision semestrielle des acteurs intervenant dans la SRAJ à tous les niveaux du département à savoir les points focaux santé, les centres de promotion sociale, les centres d’écoute, les ONGs.

Avant de parler de ces perspectives, il a d’abord évalué le niveau de mise en œuvre des activités SRAJ planifiées en 2021 par la Direction Départementale de la Santé. Ainsi on retient que 100%  des activités planifiées pour le compte de l’année écoulée sur la SSRAJ ont été réalisées.

Il s’agit, entre autres,

  • de la mise en œuvre du plan de campagne à travers la sensibilisation à l’endroit des élèves et apprentis des collèges et des ateliers d’apprentissage,
  • la tenue de la revue annuelle du plan d’action de la campagne contre les grossesses précoces de l’année 2021 et de la réunion du cadre de concertation SRAJ,
  • l’organisation de l’atelier semestriel d’analyse et de diffusion des statistiques sur les grossesses précoces,
  • la formation dans 4 communes des prestataires de santé sur les soins conviviaux en SRAJ aux Ado et jeunes et  l’organisation des semaines santé des ado et jeunes.

Le Chef Service a saisi l’occasion pour reconnaître le mérite des partenaires qui ont accompagné cet élan, en occurrence Plan International Bénin et UNFPA.

Publié le 05-12-2021 dans ABP