Première journée de la caravane des bailleurs du Partenariat de Ouagadougou au Bénin

Après le Niger et le Burkina Faso, les caravaniers sont à leur destination finale, le Bénin. Le taux de prévalence contraceptive en mai 2017 au Bénin est de 17%, ce qui signifie que le pays est en bonne voie pour atteindre 20% en 2018. Toutefois en 2016, le Bénin a enregistré 36 416 utilisatrices additionnelles au lieu des 45 485 prévues pour la phase d’accélération du Partenariat de Ouagadougou (PO) d’ici 2020. Le taux de besoins non satisfaits en PF, le taux reste élevé à 36.3%.

Pour leur première journée au Bénin, les caravaniers ont rencontré dans la matinée, les bailleurs présents dans le pays pour une séance de travail au Golden Tulip Hôtel. C’était l’occasion pour eux d’échanger sur les enjeux de la planification familiale au Benin. Après la présentation de Dr Koudaogo Ouedraogo, représentant de UNFPA au Bénin, des discussions ont été faites autour des problèmes et obstacles relevés par les participants. Entre autres, on peut citer le leadership, la coordination interpays et intersectoriel, la fiabilité des données, la réelle implication des jeunes dans les programmes PF et le stock-out des produits contraceptifs.

La délégation s’est ensuite, toujours dans la matinée, rendue au Ministère de la santé pour une brève visite de courtoisie pendant de laquelle la porte parole des bailleurs, Margot Fahnestock a présenté les objectifs de la caravane et le programme de la visite. Le Directeur de cabinet du ministère, Dr Lucien Toko, leur a souhaité la bienvenue et a promis mettre toutes les ressources à leur disposition pour faciliter le bon déroulement de leur séjour au Bénin.

Dans l’après-midi, les caravaniers se sont divisés en deux groupes pour la suite des rencontres. Le premier groupe s’est rendu au Ministère de Plan et du Développement et le deuxième à l’ambassade de la France où il a rencontré les ambassadeurs de la France et des Pays-Bas.

Le premier groupe reçu par le Ministre du Plan et du Développent, Mr Abdoulaye Bio Tchané, qui malgré son agenda chargé a tenu à leur souhaiter personnellement la bienvenue. La séance a continué avec le Directeur de Cabinet, M. Rufino d’Almeida. Après avoir pris connaissance des objectifs de la délégation des bailleurs du PO présenté par la porte-parole, Margot Fahnestock de la Fondation Hewlett, M Rufino d’Almeida a remercié le Partenariat de Ouagadougou pour son rôle dans la planification familiale au Bénin. Il s’est montré favorable à l’accompagnement et au soutien du partenariat, soulignant l’importance de la planification familiale au Bénin. Pour lui, “l’Etat ne peut atteindre les objectifs du PAG sans une maitrise de la démographie.”

Le deuxième groupe était à l’Ambassade de la France où il a rencontré les Ambassadeurs de la France et des Pays-Bas. Après avoir souhaité la bienvenue à la délégation, les ambassadeurs ont présenté la politique de leurs pays respectifs en matière de planification familiale. Les caravaniers les ont informé des objectifs de la caravane et ont fait un plaidoyer pour un alignement de l’action de tous les acteurs sur le PANB du Bénin.

Staff Writer