Promotion de la santé des populations du Sahel: Les chefs religieux et les jeunes se parlent sans tabou

santé

Des chefs religieux et des jeunes se donnent la main pour assurer la santé et l’avenir des populations du Sahel. Cette collaboration a été matérialisée hier mercredi à Cotonou à travers une projection vidéo marquant le lancement officiel d’un projet de sensibilisation en Guinée, au Mali et en Mauritanie.

La présentation vidéo a été développée par un groupe de travail composé de leaders religieux, de jeunes de la Guinée, du Mali, de la Mauritanie et des représentants gouvernementaux de la Guinée et du Mali avec l’appui de l’USAID, PACE et PRB.

Elle met en exergue les stratégies d’une alliance efficace entre communautés confessionnelles et les jeunes pour l’encouragement de la PF chez les jeunes couples mariés et un investissement dans les programmes d’éducation à la vie familiale au Sahel.

Les croyants et les jeunes comptent promouvoir un dialogue franc et ouvert, et surtout la tolérance sociale. La vidéo de 15 minutes, qui a pour slogan « Rien n’est tabou ! », souligne aussi la manière dont les leaders religieux peuvent utiliser leur influence positive pour dénoncer le mariage d’enfant et les Mutilations Génitales Féminines (MGF).

Le lancement de cette vidéo renforce la stratégie inclusive recommandée entre les différents acteurs dans le cadre de la promotion de la santé sexuelle et reproductive des adolescents et des jeunes.

A l’issue de la présentation, les porteurs du projet se sont prêtés aux questions des participants. « Sachez que c’est un début. Toutes les remarques seront prises en compte », a souligné Cheick Saliou Mbacke, Président du Cadre des religieux pour la santé et le développement (CRSD). Il a promis que dans les prochains jours la production sera diffusée dans les trois pays où le projet intervient.

Noufou KINDO et Abdoulaye MOUMOUNI YACOUBOU