Les sages-femmes ivoiriennes célèbrent une des leurs

Les associations des sages-femmes de Côte d’Ivoire ont rendu un hommage ce vendredi 10 mars 2017, à l’une des pionnières de cette corporation, en la personne de Mme N’Guessan Affoué Christine. C’était au sein de l’Institut National de Formation des Agents de la Santé (INFAS), à Abidjan-Treichville.

Dr Gnamian François, inspecteur technique de la santé qui représentait la ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Raymonde Goudou-Coffie, a félicité Mme N’Guessan Affoué Christine pour le travail accompli et qui lui vaut aujourd’hui des honneurs. Il a demandé aux sages-femmes de suivre son exemple dans l’exercice de leur métier. « Soyez l’amie des femmes lorsqu’elles sont en couche et surtout réservez-leur un bon accueil », a-t-il conseillé.

Abondant dans le même sens, Oulaï Philomène, présidente de l’ordre des sages-femmes de Côte d’Ivoire, a indiqué que N’Guessan Affoué Christine est un modèle. Car, à travers elle, « toutes les sages-femmes se sentent honorées ». C’est pourquoi, ajoute-t-elle, « toutes les consœurs et moi lui souhaitons une retraite paisible ».

Prenant la parole à son tour, N’Guessan Affoué Christine a remercié les initiatrices de cette cérémonie en son honneur qui lui permet également de rendre un hommage à Mme Louise Phileas née Lamblin qui l’a encadrée, en lui inculquant le goût du travail bien fait. « Je vous exhorte à persévérer dans l’amour du métier par la joie de la vie de l’enfant né et la santé de la mère nourrice », a-t-elle conseillé aux sages-femmes.

Admise à faire valoir ses droits à la retraite depuis le 31 décembre 2016, N’Guessan Affoué Christine s’est illustrée comme une référence pour ses consœurs. En effet, elle a débuté ce métier en 1976 à la maternité de Koko à Bouaké. Son ardeur au travail bien fait lui a permis d’être nommée major à la maternité du quartier Ahougnassou de la même ville.

En plus de la gestion de la maternité, elle était membre de l’Association ivoirienne pour le bien-être familial (Aibef) et faisait du bénévolat en planification familiale (Pf). Elle a même reçu une bourse de l’Usaid pour suivre une formation pratique en Pf. Elle a été la première sage-femme ivoirienne dans la région de la vallée du Bandama à poser le stérilet en 1991.

Notons que Mme N’Guessan Affoué Christine est également la première sage-femme conseillère pays du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

Plusieurs présents ont été offerts à la récipiendaire.

Franck YEO

FratMat Info