Santé sexuelle et reproductive : le Parlement des jeunes du Bénin et l’ABMS pour le dialogue «Parents-enfants»

En vue d’inverser la tendance qui fait de certaines communes de l’Atacora et du Borgou des zones inquiétantes, quant à la santé sexuelle et reproductive des jeunes, ainsi que la consommation de stupéfiants, avec l’appui de l’ABMS, le Parlement des Jeunes du Bénin (PJB), a procédé du 10 au 12 décembre 2019, à des séries de sensibilisations sur diverses thématiques dans les départements de l’Atacora et du Borgou.

Inciter les communautés de l’Atacora et du Borgou à la priorisation du dialogue intergénérationnel sur la Santé Sexuelle et Reproductive (SSR) des jeunes d’une part, et d’autre part, inviter les autorités départementales et communales desdites localités à renforcer la lutte contre le phénomène de la drogue et autres stupéfiants en milieu jeune.

Ainsi se déclinent les objectifs de la descente de plusieurs délégations du Parlement des Jeunes du Bénin (PJB) dans les communes de Boukoumbé, de Natitingou dans l’Atacora et de Tchaorou dans le Borgou. Déroulée sur trois (03) jours, cette série de sensibilisation qui a eu pour cibles les leaders d’opinions, l’association des parents d’élèves (APE), les leaders religieux, les artisans ainsi que les apprenants eux-mêmes, a permis aux jeunes parlementaires d’expliquer à la population cible, en premier lieu, l’importance du dialogue intergénérationnel (parents-enfants) sur la sexualité, ce, en se basant sur les statistiques récentes, en matière de grossesse en milieu scolaire, puis en second lieu, de porter à l’endroit des autorités départementales et communales des régions concernées, le plaidoyer sur la lutte contre le phénomène de la drogue et autres stupéfiants en milieu jeune.

A en croire les jeunes missionnaires, les échanges autour de la thématique du dialogue intergénérationnel dans l’Atacora et beaucoup plus à Boukoumbé, ont abordé plusieurs points tels que les causes de l’absence de cette règle de vie. Une série d’engagements de la part des cibles concernées notamment les leaders religieux qui reconnaissent le tort causé par cette défaillance, s’en est suivi. Pour leur part, conscients des enjeux que présente la bonne éducation aux jeunes, les parents réunis au sein de l’APE, se sont engagés donner à ce dialogue dans leur famille respective.

Les autorités communales, pas du reste !

En vue de présenter les motivations de la sensibilisation qu’il a initiée à l’endroit des différentes de composantes des départements du Borgou et de l’Atacora avec le soutien de l’ABMS, le Parlement des Jeunes du Bénin à travers la délégation en mission dans la commune de Boukoumbé, a été reçu en audience, le mercredi 1 décembre 2019, par le maire de la municipalité, Richard Yaté Nambimé.

Pour la circonstance, au nom du Parlement des Jeunes du Bénin (PJB), la jeune parlementaire Moulicath Bakari n’a pas manqué de mots pour présenter le tableau peu reluisant que tient la commune de Boukoumbé en matière de santé sexuelle et reproductive des jeunes.

Montrant les défis à relever dans cette commune au vue des récentes statistiques qui la décrivent comme une «zone rouge» en raison des cas de grossesses en milieu scolaire et la récurrence d’infections sexuellement transmises (IST), «la situation est critique et ça va de notre intérêt à tous d’apporter des solutions bien réfléchies et adaptées. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, le Parlement des Jeunes du Bénin (PJB) portant la voix des jeunes auprès des institutions de la république, a décidé de ne point rester indifférent. Les jeunes sont l’avenir» a-t-elle laissé entendre.

«La mission pour laquelle nous sommes à Boukoumbé, explique-t-elle, se veut d’amener les parents et leurs enfants à briser les tabous, à repousser les limites de la tradition, de la peur et du regard de la société afin de garantir à la jeune génération une vie sexuelle épanouie». Intervenant pour sa part, le maire Richard Nambimè connaissant les réalités de son milieu, a marqué toute son admiration quant à cette initiative de «jeunes pour jeunes».

A ce propos, «vous avez le soutien de mon équipe» a-t-rassuré. Allant dans le même sens, les délégations de Natitingou et de Tchaorou reçues respectivement par le maire Eric Pontikamou et le Secrétaire Général de la mairie, ont eu droit à des assurances d’une synergie d’actions pour l’atteinte des objectifs visés.

Au terme des différentes rencontres effectuées par les délégations du PJB en mission avec l’appui de l’Association Béninoise pour le Marketing Social (ABMS), un changement de paradigme est ce qui ressort de l’engagement des cibles.

Sylvestre TCHOMAKOU

Publié le 16-12-2019 dans Bénin 24 TV