Sciences comportementales : 5 astuces pour renforcer l’intégration des services de santé de sorte que les populations les utilisent

Au Sénégal, plus d’un tiers des femmes en période post-partum qui souhaiteraient  retarder ou éviter une nouvelle grossesse n’ont recours à aucune méthode de contraception moderne, et ce malgré le fait que la plupart des femmes sénégalaises connaissent l’existence des services de planification familiale et y ont accès.

Pour atteindre ces femmes, le Ministère de la Santé et de l’Action Sociale du Sénégal en collaboration avec IntraHealth International a lancé un programme de service pilote intégré. L’idée était simple : puisque la couverture vaccinale chez les enfants est de 70% et que la majorité des mères qui amènent leurs enfants à  la vaccination aimeraient  bénéficier des services de planification familiale, pourquoi ne pas offrir les services de planification familiale lors  des séances de vaccinations de routine ?

Nous avons joint l’équipe d’IntraHealth  avec  notre expertise en sciences comportementales afin de mettre en lumière les facteurs comportementaux circonstanciels susceptibles d’empêcher la réussite de  cette stratégie. Ensemble, nous avons analysé les décisions et le comportement des femmes en période post-partum qui fréquentent les cliniques de vaccination afin de comprendre comment elles prennent la décision  d’utiliser (ou non) un moyen de contraception et comment elles mettent en pratique  leur décision.

Lire plus: