TAMBA – Caravane Santé de la Reproduction des Ados et des Jeunes (SRAJ) : 7 Cca mutualisent leurs efforts pour un changement de comportement

Sensibiliser les populations sur la santé de la reproduction et leur offrir des soins de qualité. C’est l’objectif des responsables des Centres conseils pour adolescents (Cca) des régions de Tamba, Kédougou, Ziguinchor, Kolda et Sédhiou qui ont lancé la 4ème édition des caravanes de sensibilisation sur la Santé de la reproduction des ados et des jeunes (Sraj). Ils ont regroupé les jeunes de ces régions pour mutualiser leurs forces afin de mieux booster le taux de contraception.

Ils sont 70 jeunes à être encadrés par des techniciens de la santé et par les différents coordonnateurs des Centres conseils pour adolescents (Cca). L’ob­jectif, c’est de les sensibiliser sur la santé de la reproduction, la lutte contre les Violences Basées sur le Genre (VBG) et les Mutilations Génitales Féminines (MGF) mais aussi offrir des soins de santé gratuits. Le département de Bakel est la première localité sillonnée. Pendant deux jours, les communes de Bélé et de Kidira ont accueilli les caravaniers. Les populations ont ainsi été sensibilisées sur les MGF et les mariages et grossesses précoces. Des séances de dépistage du VIH/Sida et autres maladies chroniques étaient aussi à l’ordre du jour.

Madou Cissé, coordonnateur du Cca de Tambacounda, a expliqué les opportunités offertes par la caravane. A ce propos, il informe : «Nous leur offrons sans bourse délier, des prestations et des médicaments. Nous profitons aussi de leur présence pour leur parler de certaines maladies et surtout les sensibiliser sur les MGF et les VBG, entre autres thématiques développées.» Selon M. Cissé, grâce à l’appui et à l’accompagnement du FNUAP qui a pris en charge toutes les dépenses relatives à l’organisation, la caravane sera organisée sur une durée de 17 jours. Mieux, poursuit le porte-parole de la délégation, toutes les 5 régions seront visitées et leurs popu­lations sensibilisées. D’après lui, ce sont les 7 Cca des 5 régions cibles qui ont décidé de mutualiser leurs efforts pour réussir les objectifs assignés. C’est ainsi que chaque Cca a mobilisé 10 jeunes et des techniciens de la santé. Poursuivant ses explications, le coordonnateur du Cca de Tamba souligne que cette caravane en est à sa 4ème édition. A ce sujet, il renseigne que beaucoup d’avancées ont été notées. A l’en croire, la caravane a démarré avec 2 Cca lors de la première édition, aujourd’hui elle en est à 7. Un effort à saluer parce que pour M. Cissé, il est noté une meilleure prise de conscience des populations surtout rurales.

Après l’étape de Bakel, la caravane va se rendre à Tamba­counda où les communes de Koulor et de Dialacoto seront à l’honneur. Le choix de ces communes se justifie, selon Madou Cissé, par l’engagement des jeunes leaders champions de ces localités dans la lutte pour une meilleure santé de la reproduction des jeunes. Des séances de sensibilisation sur la santé de la reproduction de cette couche de la population et de dépistage volontaire du VIH et autres pathologies, seront menées également dans ces localités. D’après M. Cissé, à Tamba­counda, le focus va être mis sur la planification familiale parce que cette localité détient le taux de contraception le plus bas du pays. Il s’agira de sensibiliser les populations et travailler à inverser cette tendance. Outre cet aspect, l’information sur la santé de la reproduction et la sensibilisation sur les MGF et les VBG seront inscrites au programme de la caravane. Toutes les cinq régions concernées seront visitées grâce au soutien de l’UNFPA qui a entièrement pris en charge le budget.

Publié le 9-09-2019 dans le quotidien