Togo Journée mondiale de la population : La planification familiale est un droit fondamental

Le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) en collaboration avec le Ministère de la Planification et de Développement a célébré la Journée Mondiale de la Population, ce mercredi 11 juillet 2018 à Tabligbo, une ville située à 75 km au Nord-Est de la capitale Lomé. C’était l’occasion pour les responsables de cette organisation onusienne de sensibiliser les populations de la préfecture de Yoto sur le bien-fondé des méthodes de contraception autour du thème, « La planification familiale est un Droit Humain ».

Parents, élèves et apprentis, ont pris part à cette célébration au stade municipal de Tabligbo en vue de comprendre, selon les organisateurs, l’importance des méthodes contraceptives et leurs bénéfices. Cette journée à laquelle a pris, également, part la Directrice de Cabinet représentante du ministre de la Santé et de la Protection Sociale, Akakpo MIDAMEGBE, a permis au dit ministère de faire l’historique de cette journée qui « a été instaurée en 1989 par le Conseil d’administration du Programme des Nations Unies pour le Développement, suite au grand intérêt suscité par la Journée des cinq milliards célébrée le 11 juillet 1987 ». Cette journée, selon la représentante du ministre de la Santé et de la Protection Sociale, a pour objectif d’appeler à l’attention sur l’urgence et l’importance des questions de population.

De son côté, le représentant du ministre de la Planification et de Développement, Koffi KPARAKI, Attaché de cabinet, a souligné, au cours de son allocution d’ouverture de cette commémoration, que

Le thème choisi est loin de paraître comme un simple rappel à notre attention. Il constitue donc une sonnette d’alarme, un rappel urgent à la conscience collective, et à toute la Communauté internationale pour une plus grande mobilisation des différents acteurs de développement pour investir pour la connaissance et le respect des droits à l’information et à la planification familiale.

Revenant sur le message que véhicule le thème choisi, le Représentant Résident de l’UNFPA au Togo, Saturnin EPIE, a, pour sa part, signifié qu’il s’agit d’un message claire et sans équivoque. Ce qui consiste à dire, selon lui, que

Chaque individu, chaque couple a le droit de choisir quand il veut avoir des enfants, le droit de choisir l’espacement entre ses enfants. Donc, c’est un droit à la planification familiale au même titre que tous les droits fondamentaux.

Par ailleurs, la conséquence positive de la planification familiale en tant que droit humain, d’après les premiers responsables de l’UNFPA, est que l’individu s’exprime, les naissances sont gérées sur la base de l’information et des méthodes contraceptives disponibles et cela laisse beaucoup le temps à la santé de la mère d’être consolidée, à la santé de l’enfant. Ça évite, chez l’adolescente et la jeune fille, les grossesses non désirées.

En rappel, des séances de sensibilisation, de dépistage, de conseils et de prise en charge gratuite ont été au menu de cette journée et se poursuivent jusqu’au samedi 14 juillet 2018 à l’hôpital de Tabligbo. Des kits scolaires et gadgets ont été remis aux lauréats du jeu questions réponses organisé par l’organisation.

Théophile Kponhinto

Publié le 13-07-2018 dans ici Lomé