Zéro cas d’excision au Sénégal, résultat souhaité par le Ministère de la Santé

En tournée à Kolda ce mardi, Coumba Thiam Ngom, directrice de la famille au ministère de la femme, de la famille et de l’enfance a prôné une harmonisation des actions et activités menées dans la promotion de l’abandon de l’excision.

«Il faut accentuer la sensibilisation d’autant que l’excision persiste avec un taux de 25% chez les femmes âgées de 14 et 49 ans et de 13% chez les petites filles» déplore Mme la directrice.

Mme NGOM en a profité pour s’entretenir avec les responsables engagés dans la promotion de l’abandon des mutilations féminines. Elle a exigé encore beaucoup plus d’efforts dans la sensibilisation pour pouvoir obtenir zéro tolérance dans la pratique des mutilations génitales.

Elle est venue dans la région avec comme objectif, définir les recommandations de la consultation ministérielle pour la mise en œuvre d’une stratégie combinée et coordonnée pour l’éradication totale de la pratique de l’excision.

Selon cette dernière, «beaucoup de bonnes actions et activités sont menées à Kolda mais elles gagneraient à être harmonisées».

Malgré tous les efforts fournis par les responsables de la promotion de l’abandon de l’excision dans la région, dans certaines localités cette pratique reste encore une réalité. Surtout au niveau des frontières avec la Gambie et la Guinée Bissau.