Kérou: Les Adolescents Et Jeunes À L’école De La Santé Sexuelle

Jeunes

Près de deux mille élèves et apprentis artisans de la commune de Kérou, ont été sensibilisés pendant 03 jours, à la maison des jeunes de la localité, sur les infections sexuellement transmissibles (IST), le VIH/Sida et le port correct du préservatif, avec l’appui de Plan-Bénin et Sian’Son Ong.

C’est à travers des séances d’échanges sur des thématiques telles que « Grossesse à l’adolescence : événement de vie et avènement d’un sujet », « harcèlement sexuel en milieu scolaire : que dit la loi ? », « la politique de prévention de la riposte au VIH et autres IST : causeries et débats », « Historique et Etat des lieux sur la sexualité et la grossesse à l’adolescence » et « Grossesse à l’adolescence : psychopathologie » puis des projections de films documentaires comme « Sida sans visage », « Si j’avais su », « L’amour n’exclut pas la capote », « Mieux vaut le savoir » et des animations grand public de démonstration du port correct du préservatif, que la jeunesse de Kérou a été amenée à entrevoir autrement la problématique de la santé sexuelle et de la reproduction.

L’équipe de sensibilisation composée du superviseur Mamatou Idrissou, du psychologue Alexis Ganlalo, du juriste Bruno Ougninro du Cipec Borgou-Alibori et des animateurs et animatrices de Sian’Son Ong ont usé de leur expertise pour extirper de ses jeunes esprits, les idées reçues et autres mœurs qui le plus souvent les conduisent à la dérive. « Une génération consciente, est une génération qui veille sur sa sexualité », ont-ils soutenu à cet effet. Dans la même dynamique, Tiguiba Chabi Doko, sage-femme au centre de santé communal de Kérou, a entretenu les participants sur la nécessité du port correct du préservatif avant tout acte sexuel.

En plus des sensibilisations, les adolescents et jeunes ont eu droit à des consultations médicales gratuites de dépistages du cancer de seins, du VIH/Sida de l’hépatite, de même que des conseils juridiques et psychologiques. Les filles mères du quartier kparategui de Kérou quant à elles, ont suivi une thérapie du psychologue Alexis Ganlalo, au détour d’un atelier d’expression autour du feu de joie.

abp.info
Publié le 17-02-2020 dans Matin Libre