Le blogging outil d’expression sur la santé reproductive et planification familiale

Ce fut pour moi une grande occasion de retourner au pays des hommes intègres dans le cadre cette fois- ci d’une rencontre tenue du 10 & 12 août dernier à Ouagadougou(Burkina Faso). C’était à l’occasion de l’atelier d’orientation des journalistes et blogueurs sur la santé reproductive et planification familiale. Une rencontre visant à informer d’avantage les acteurs médias (journalistes et blogueurs) sur leur rôle dans la promotion de la planification familiale  dans les 9 pays du Partenariat de Ouagadougou. Un atelier initié par l’Unité de Coordination du Partenariat de Ougadougou (UCPO) en partenariat avec Population Council.

Le blogging outil d’expression sur la PF

La sélection des blogueurs en plus des journalistes à cet atelier est une source de motivation pour moi qui booste le blogging comme un moyen d’expression et de mobilisation citoyenne. Notre implication dans ce type d’action est une reconnaissance, un encouragement qui légitime notre plume et notre apport dans la promotion de la PF dans nos pays respectifs.

.Une façon de donner le pouvoir aux mots afin de décrire nos maux, de promouvoir la santé reproductive et planification familiale comme un outil de bien-être collectif, car quand la femme comme porteuse de vie est épanouie, c’est toute la famille qui ressent ce bonheur, cet épanouissement. Le blogging a donc son mot à dire sur la PF appelé en Mauritanie espacement des naissances qui est caractérisé en Afrique de l’ouest par « un taux de fécondité un des plus élevés dans le monde avec une très faible prévalence et indique synthétique de fécondité extrêmement fort » alerte le partenariat de Ouagadougou, une plateforme travaillant ce thème depuis 10 ans. Vous mesurez ainsi le travail qui nous attends en tant que porteur de voix, influenceurs sociaux. Espacez les naissances est un droit, une énorme opportunité qui permet d’offrir une vie de qualité à notre progéniture.

Les médias sensibilisés sur les enjeux de la planification familiale

Une occasion de m’imprégner sur ce thème inspirant qui touche la santé reproductive. Le challenge est d’accroitre l’espacement des naissances pour un épanouissement familiale, plus les enfants sont espacés plus la femme a le temps de s’occuper d’elle-même, de travailler pour contribuer à la croissance socio sanitaire économique de la maison aux côtés de son époux.

C’est une formation d’orientation concocté par le partenariat de Ouagadougou et population council qui m’a permis d’échanger avec des confrères des 9 pays du partenariat de Ouaga , de rencontrer face to face le doyen El Bachir Sow, un ancien du journal le Soleil de Dakar, consultant auprès de l’UCPO(Unité Coordination partenariat de Ouagadougou sur les PF, un grand artisan pour l’implication des médias sur cette problématique majeure. L’objectif était l’implication des journalistes dans la croisade pour l’espacement des naissances lors de cet atelier régional. Cette rencontre  co-présidé par le Ministre de la Santé et le Secrétaire Général du ministère de la Communication et des relations avec le parlement
du Burkina Faso a été par ailleurs marquée par la présence de Marie Ba Directrice de l’Unité de Coordination Représentante pays Du Partenariat de Ouagadougou et Fatou Bintou Mbow Représentante pays Population Council.

Phase coup de cœur thématique

Lors de cet atelier tenu du 10 & 12 août dans la capitale Burkinabé dans une ambiance hivernale, il a été question de plusieurs aspects thématiques : , impact de la Covis19 sur les politiques et programmes de santé reproductive et planification familiale , bilan des dix ans d’action du partenariat de Ouagadougou, de la nouvelle stratégie et vision du partenariat de Ouagadougou à l’horizon 2021-2030, accès et disponibilité des services de Santé Reproductive  et Planification Familiale dans un contexte humanitaire, mobilisation des ressources domestiques, importance de la PF dans la capture du dividende démographique en Afrique de L’ouest . Les objectifs et perspectives du concours d’excellence sur la production médiatique initié par le partenariat de Ouagadougou ont été également au menu de ces échanges.

Une des citations que je retienne de ces travaux est que « L’avortement qu’il soit sécurisé ou pas, est un échec de la planification familiale » une phrase choc du modérateur, de cette rencontre El Bachir Sow, le doyen. Une façon de dire qu’il est mieux de planifier ses naissances au lieu d’opter pour l’avortement.

Awa Seydou Traoré

Publié le 01-09-2021 dans MondoBlog