Passage de la 4ème caravane des bailleurs du Partenariat de Ouagadougou en Mauritanie.

La Mauritanie était le dernier pays de la 4ème caravane des bailleurs du PO après les étapes du Sénégal et de la Guinée. Les caravaniers y ont commencé leurs séances de travail le 18 avril 2018.

La remarquable contribution de la Mauritanie durant les 2 premières années de la phase d’accélération du Partenariat de Ouagadougou est de 15 000 femmes additionnelles sur 15 600 attendues. On peut donc considérer que le pays est en bonne voie d’atteindre l’objectif de 39 000 femmes additionnelles d’ici 2020.

La Mauritanie a instauré la gratuité des produits contraceptifs mais à ce jour, ces produits sont toujours payés dans leur totalité par les partenaires financiers, notamment l’UNFPA. L’État qui avait mis en place une ligne budgétaire de 50 00 UM pour les produits contraceptifs, ne l’a plus alimentée depuis 2016 car elle n’était pas consommée. La Mauritanie vient de promulguer une loi sur la Santé Reproductive , ce qui constitue une volonté réelle de l’État. Cette décision pourrait justifier une contribution conséquente à l’achat des produits contraceptifs et au renforcement de la chaîne d’approvisionnement jusqu’au dernier kilomètre. Toutefois, la mise en œuvre du PANB de la Mauritanie fait aussi face à un déficit de personnels formés. La délégation des tâches et les services de SR/PF ne sont pas suffisamment présents au niveau communautaire, et on observe une faible participation du secteur privé à la promotion de la SR/PF. 

 

C’est dans ce contexte que les bailleurs du PO ont commencé leur mission en Mauritanie, le 18 avril 2018, par une rencontre  des bailleurs présents dans le pays. Cette réunion a eu lieu au siège des Nations Unis à Nouakchott avec en présence, le Représentant de l’OMS en Mauritanie assumant l’intérim de son collègue de l’UNFPA, le Représentant Adjoint de l’UNFPA, les représentants de l’USAID, de l’AFD, de la Banque Mondiale, et bien d’autres partenaires techniques et financiers. Le Programme National de Santé de la Reproduction était également représenté par son coordonnateur, le Dr. Sidi.

Après une présentation faite par M.Bocar Mbaye de l’UNFPA au nom des bailleurs sur le contexte, les opportunités et les enjeux de la PF en Mauritanie, les différentes parties prenantes à la rencontre, se sont rendues dans les locaux du PNSR pour un briefing sur les objectifs de la caravane, l’agenda et les questions de logistique. Les caravaniers ont effectué une visite de courtoisie au Ministre de la Santé, le Pr. Boubacar Kane, ou ils ont eu l’opportunité de présenter un message vidéo de son homologue de Guinée, Dr Abdourahmane Diallo qui lui a envoyé ses salutations et lui a passé le bâton symbolique de la caravane.

Pour  clôturer cette première  journée, le Dr Sidi, Coordonnateur du PNSR, a réitéré la disponibilité du Gouvernement à tout mettre en œuvre afin de repositionner la PF en Mauritanie. Il a une fois de plus lancé un appel aux bailleurs d’investir davantage dans la PF en Mauritanie.

La deuxième journée de la caravane des bailleurs du Partenariat de Ouagadougou en Mauritanie a commencé avec des visites de terrain. Les caravaniers se sont répartis en 2 groupes pour avoir une expérience variée des initiatives en matière de PF dans le pays . Le premier groupe s’est rendu au Centre de Santé de Sebkha à Nouakchott et le deuxième au Centre de l’Association Mauritanienne pour le Bien-Être Familiale de Dar Naim. Sur les deux sites, les prestataires ont présenté les services offerts mais également les difficultés rencontrées. Au nombre de ces problèmes figurent les ruptures de stocks, le manque d’équipements, et l’insuffisance du counseling dans certains cas. Le fait que les patientes aient à payer pour les consommables constituent également une barrière même si les produits sont gratuits.

La caravane est allée par la suite à l’Assemblée Nationale pour échanger avec le réseau des femmes parlementaires de Mauritanie sur les questions de santé de la reproduction, de population et de développement. Les discussions ont porté sur la condition féminine, l’autonomisation de la femme et l’espacement des naissances. Les bailleurs ont fait un plaidoyer à l’endroit de l’Honorable Marième Baba Sy, Présidente du réseau pour que la Mauritanie puisse avoir une ligne budgétaire destinée à l’achat des contraceptifs.

Après la séance des questions/réponses, marquée par des échanges francs mais également une exposition des difficultés rencontrées, les bailleurs ont promis de se concerter afin de voir la meilleure façon de continuer d’aider la Mauritanie dans son combat pour la planification familiale.

La troisième et dernière journée de la caravane des bailleurs de fonds du Partenariat de Ouagadougou en Mauritanie a été marquée par la rencontre avec les parties prenantes et le débriefing au Ministère de la Santé.

La rencontre avec toutes les parties prenantes dans la planification familiale a eu lieu à l’Hôtel Tfeila de Nouakchott. L’honneur de la présentation sur la situation de la PF en Mauritanie est revenu au Dr. Sidi Mohamed Ould Abdel Aziz, Coordonnateur du Programme National de Santé de la Reproduction (PNSR). Cette présentation révèle comme points forts entre autres, la volonté et l’engagement politiques au plus haut niveau de l’Etat, l’engagement des leaders religieux mais aussi de la société civile et l’environnement législatif habilitant. Comme faiblesses, elle note le manque de financements domestiques et internationaux, la méconnaissance des gaps financiers, le manque de communication sur la PF, la non implication des hommes dans la PF et la mauvaise prise en charge des jeunes.

Après un débriefing de la visite qui a été fait par madame Fatimata Sy, Mme Margot Fahnestock de la Fondation William and Flora Hewlett a, au nom des bailleurs, remercié la partie nationale pour son hospitalité et par la suite fait des recommandations notamment, l’augmentation de la ligne budgétaire pour l’achat des produits contraceptifs, l’ancrage institutionnel avec le passage du PNSR au rang de direction au Ministère de la Santé et une meilleure vulgarisation de la loi SR dans le pays.

Pour terminer le Directeur de la Statistique et de la Coopération, représentant le Ministre de la Santé empêché, a assuré les bailleurs d’avoir pris bonne note des recommandations et a rappelé la détermination du Ministre de la Santé de mettre en œuvre la vision de Chef de l’État de faire de l’espacement des naissances une stratégie de développement et de promotion du bien-être et de l’autonomisation de la femme.

EtriLabs staff writer


Veuillez cliquer sur les liens ci-dessous pour des informations plus détaillées sur les 3 jours de la caravane des bailleurs en Mauritanie.

Jour 1 : 18 Avril Jour 2 : 19 Avril Jour 3 :20 Avril